Rechercher
  • Degrancey Capital

Exemple # 01 : Investir en actions dans une société en banqueroute - l'étude de cas AIG.

En 2011, le cours de bourse de l’action AIG a sévèrement dévissé. La déprime du marché pouvait s’expliquer, parce qu’AIG avait fait faillite au moment de la crise des subprimes et par les craintes liées aux dettes souveraines des pays de la Zone Euro.


En décembre 2011, cette situation correspondait bien à notre philosophie d’investissement, et nous avons investi pour notre propre compte dans AIG, alors que L’action cotait à 20 $.


Pourquoi donc ?

Malgré le pessimisme ambiant, les états financiers de l’entreprise laissaient plutôt penser que nous avions affaire à une société solide, profitable et fortement bradée.


En effet, le patrimoine d’AIG net de dettes était quasi exclusivement composé de titres financiers facilement monnayables (très majoritairement des Bons du Trésor US). La valeur de ce patrimoine était d’environ 90 milliards de dollars soit entre 50 et 60 dollars par action AIG, et la décote était donc significative (entre 2,5 et 3 fois le cours de bourse).


Quels étaient les risques de la thèse ?

Nous aurions pu subir une perte sur cet investissement si une partie importante du patrimoine d’AIG était soudainement consommée, mais il aurait tout de même fallu perdre plus de 50 milliards de patrimoine avant de se retrouver en perte sur l’investissement.

Mais c’était arrivé par le passé et la possibilité de perte méritait donc d’être investiguée plus en profondeur : AIG avait en effet été l’une des seules entreprises à perdre plus de 50 milliards de dollars dans la crise des subprimes.


Après investigation en profondeur, nous étions à l’aise avec l’idée de porter ce risque. AIG ne possédait plus en effet que des activités traditionnelles : une filiale d’assurance dommages, une filiale d’assurance vie, une minuscule filiale d’assurance de prêts hypothécaires, sans aucune activité de spéculation sur des produits toxiques ainsi que la seconde flotte d’avions au monde (en cours de cession à l’époque).


Nous ne voyions donc pas ce qui pouvait amener le patrimoine d’AIG à s’effondrer de nouveau, d’autant plus que le bilan de l’entreprise ne comportait plus aucune trace d'actifs toxiques ou peu liquides.


Par ailleurs, nous avons envisagé d’autres évènements qui pouvaient entrainer une perte de patrimoine pour AIG :


1. Les catastrophes naturelles, puisqu’AIG est un assureur : des super-catastrophes successives et insuffisamment provisionnées pourraient amputer ses réserves.

Nous étions à l’aise avec ce risque au regard du track record de l’activité d’assurance dommages d’AIG, qui n’a jamais eu à essuyer de pertes annuelles supérieures à 5 milliards de dollars sur ce type d’évènements ;


2. Des pertes opérationnelles importantes : de très mauvaises souscriptions de polices d’assurances ou des investissements monstrueusement déficients pouvaient tout à fait causer des pertes qui diminueraient le patrimoine de la société.


Avec un coussin de sécurité de 50 milliards de dollars couplé à une surveillance drastique du Trésor Américain et de la Réserve Fédérale sur tous les faits et gestes d’AIG, nous étions relativement à l’aise avec ce risque également.


Dénouement : Nous avons vendu nos actions AIG à environ 60 USD en 2016 (nous les avions acquises à 20 $).


Nous rappelons que les réussites et performances passées ne présagent pas des réussites et performances futures.

0 vue

26 rue de Chateaudun

75009 PARIS FRANCE

+ 33 (0)1 56 41 00 96

contact@degrancey.com

  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
Adressez nous votre message

En tant que responsable du traitement des données, Degrancey Capital traite vos données personnelles afin de vous contacter à des fins  de contacts commerciaux. Le traitement de vos données personnelles est nécessaire pour que Degrancey Capital puisse vous contacter. Vos données seront transférées au service Commercial et Marketing de Degrancey Capital. Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles, de les rectifier, de les mettre à jour et/ou de demander leur suppression pour des motifs légitimes. Vous pouvez exercer ce droit par courrier électronique à contact@degrancey.com ou par courrier postal à DEGRANCEY CAPITAL, Correspondant Informatique et Libertés, 26 rue de Chateaudun, 75009 Paris, en accompagnant votre demande d’une copie de votre carte d’identité dument signée.

Degrancey Capital - RCS Paris n° 833 257 223

Numéro d'agrément ORIAS 17 007 435

Membre de l'ANACOFI-CIF n° E008802